Clisson-Maillezais

Chavagnes en Paillers, la communauté réligieuse
Chavagnes en Paillers, la communauté réligieuse

L'accueil au camping municipal est chaleureux, nous piquons la tente sous un soleil de plomb.

Nous dormons bien,  mais au petit  matin nous sommes surpris par la pluie qui ne va pas s'arrêter pour de la journée. C'est vêtus de nos capes que nous partons visiter la ville, la place St Jacques lieu des pèlerins, le château, la halle très ancienne, les rues typiques.

En soirée nous revenons au camping, la pluie ne cesse de tomber. La responsable des lieux nous propose de nous loger pour la nuit dans une pièce ou il y a du chauffage que nous pouvons nous servir pour sécher le linge lavé  la veille. Nous sommes bien heureux de passer la nuit au sec devant un petit apéro grâce à cette dame qui par gentillesse, nous aide dans notre voyage.

Bonne nuit dans ce petit local , nous partons sur les chemins qui sont bien balisés.  L'étape est dure, beaucoup de sentiers fermiers, impraticables faute  à la pluie et chemins herbeux. Après avoir poussé les vélos pendant un temps, nous reprenons les petites routes pour nous diriger vers St Fulgent. C'est à Chavagnes  en Paillers que nous nous arrêtons dans une communauté religieuse   (Le centre spirituel).                     

Chavagnes en Paillers est une petite cité vendéenne de 3 305 habitants. Elle domine la vallée de la Maine. Ses villages couvrent 4 057 hectares. 

Au cœur du bocage vendéen, Le Père Louis-Marie BAUDOUIN fonde après la Révolution française, la Congrégation des Fils de Marie Immaculée(FMI) et avec l’aide de Sœur Charlotte Gabrielle RANFRAY, la Congrégation des Ursulines de Jésus(UdJ)

Le Centre Spirituel de Chavagnes se situe sur le lieu de fondation des Ursulines de Jésus. Il est entouré d’un parc agréable et boisé, offrant un climat de silence propice à la prière. Il est ouvert sur la campagne environnante, et sur le bourg de Chavagnes-en-Paillers.

Nous sommes bien reçus par sœur Anne-Marie. une  chambre pour deux,  un bon repas une promenade dans le parc, nous sommes heureux d'être dans cet endroit magnifique.

Bonne nuit  dans ce lieu saint, bon petit déjeuner, c'est avec le corps reposé que nous prenons la route pour cette 10ème journée.  Nous ne prenons pas les chemins car le guide le  déconseille aux cyclistes, n'ayant pas de véritables VTT, il est difficile de pédaler dans certains lieux.  St Fulgent / Chantonnay/Caillère,  pas mal de montées pour cette journée. Nous passons la nuit à St  Laurent  de la Salle,  petite commune de plus de 370 habitants, ou un gîte municipal est à la disposition des pèlerins. L'endroit est spacieux la dame qui s'occupe des lieux nous propose  à un prix correct du pain, des œufs, pâtes car dans ce petit village il n'y a pas de commerces.

Gîte très  calme, nous passons une bonne nuit. Le temps s'annonce ensoleillé pour cette 11ème journée de pèlerinage. Comme chaque matin nous prenons le chemin de Compostelle, mais souvent après un certain nombre de km, nous  sommes obligés de reprendre le vélo route, aujourd'hui le chemin est mal balisé. Nous traversons des villages typiques  et comme tous les jours nous nous arrêtons pour prendre un encas avec café lorsque nous trouvons un bar ouvert.  Nous sommes dans les marais du Poitevin.  C'est à Maillezais que nous passons la nuit dans le camping municipal.

Maillezais est un petit bourg de 1023 habitants (les mallacéens) situé aux portes du Marais Poitevin.

La commune, dotée de toute une gamme de services et commerces, de plusieurs restaurants, hôtels, et d'un camping municipal 3***, s'est orientée vers le tourisme grâce à un riche patrimoine culturel et historique.

Deux monuments sont très visités : L'abbaye Saint-Pierre, imposant vestige d'un passé prestigieux et l'église romane Saint-Nicolas du XII ème siècle.

De plus la Venise Verte constitue un site exceptionnel pour les balades en barque, les promenades en vélo, les randonnées pédestres et la pêche.