La belle Espagne

Direction Monréal pour ce lundi 8 août, belle appellation pour cette bourgade de 490 habitants. Nous traversons la petite ville et prenons le pont sur le Rio Aragon, pour nous diriger vers une usine de carton, paysage industriel que nous quittons très vite. En quittant Sanguësa, nous quittons aussi le Rio Aragon. L'étape d'aujourd'hui  nous mène de colline en colline où nous apercevons des éoliennes par dizaines venant perturber le paysage avec ces oiseaux imposants. Nous marchons jusqu'au Col Loïti à 785 mètres, point culminant de l'étape, sous les pieds que de la caillasse, pas idéal comme terrain. Nous traversons un petit bourg Izico puis de larges pistes de craie pour rejoindre Abinzano, Salinas de Ibargoiti pour ensuite Monreal après une jolie descente d'une futaie de chêne. Le refuge se trouve au pied de l'église Notre Dame de-là - Nativité, nous retrouvons nos pèlerins du Gers ainsi que Benjamin. Une cérémonie religieuse vers 19h dans une pièce attenant le gîte, un prêtre désireux de connaître notre parcours, un bon repas entre nous, la soirée se passe délicieusement.   

 32 kms la veille, aujourd'hui 28 kms pour Obanos. Mardi 9 août  la journée s'annonce comme celle d'hier. Jusqu'à Tiebas le parcours reste difficile mais pour les yeux très beau. Sous le pied, le chemin reste terre et pierre, au loin nous apercevons les faubourgs de Pamplune, le canal de Navarre.

Ezperun, Yarros, Geurendian,   Tiebas -Muruarte de Reta, sont des petits villages que nous traversons ou longeons. Le sentier est parfois entre des haies,  franchissons un pont ou coule le Rio Elorz , retrouvons une piste de cailloux blancs  qui  nous dirige vers une montagne. Nous nous dirigeons vers un village Yarros, ou la piste remonte  pour ensuite nous diriger vers le bourg Botano que nous laissons à droite.

La journée se passe entre des montées et des descentes. Beaucoup de vignes ou le raisin murit sous un soleil resplendissant,  mangeons dans ce décor puis repartons. A 2 km avant Obanos, nous apercevons une chapelle seule dans le milieu d'un champs, la chapelle d'Eunate. Elle a été construite en 1170, son histoire  est à connaître, nous restons un moment à la contempler, et sommes surpris de voir que cet édifice est encore en très bon état. 2 km pour arriver à Obanos,  le refuge de pèlerins  se trouve dans le centre. 

Sur ce parcours Somport/ Obanos, les refuges ne sont jamais pleins, c'est toujours  agréable d'arriver sans se poser la question si le gardien nous refusera où pas! Comme nous sommes arrivés tôt, nous visitons la ville,  faisons des courses pour le soir, visitons un musée, l'église qui n'est pas fermée.

Notre ami Benjamin nous rejoint tandis que Dominique et Pierre ont préféré continuer jusqu'à Puente la Reina pour visiter la ville.