Maillezais - Saintes

Il fait froid sous la petite tente, la rosée du matin humidifie l'habitacle,  nous rangeons le matériel encore mouillé, c'est ainsi tous les matins. Nous nous dirigeons vers St Hilaire la Palud, nous allons quitter le Poitevin qui mérite que l'on s'y attarde plus longuement.

Nous nous dirigeons sur Surgères dans les Charentes  Maritimes (6500 habitants) où nous prenons notre pique-nique sur la place centrale. Nous repartons pour St Jean d'Angely, endroit où nous allons dormir.  Petites routes mais aussi  chemin herbeux du halage,  dur de pédaler dans ce milieu. C'est chez ma sœur que nous passons la nuit.

Des retrouvailles, un bon repas, un bon lit, le linge lavé la vie est belle et ensoleillée.

 Saint Jean d'Angély est une commune de 8028 habitants située au cœur de la Saintonge en Charente Maritime.
A mi-chemin entre Cognac et La Rochelle, la cité chargée d'histoire, a su préserver sa vieille ville, ses rues étroites et les vestiges de son passé. Vous découvrirez un patrimoine harmonieux où se détachent l'Abbaye Royale, le beffroi,

la Fontaine du Pilori, de nombreuses maisons à colombages du XVème siècle, des hôtels particuliers du XVIIIème siècle....

Belle soirée en famille, mais il faut repartir,  pour la 13ème étape nous sommes sur  le chemin de Tours.  depuis que nous sommes partis,  du Mont St Michel à St Jean d'Angely nous étions sur une variante qui rejoint la Via turonensis. Belle surprise en quittant la ville, le chemin est superbement balisé. Des bornes neuves avec coquilles nous indiquent le chemin et cela tous les un km, les  Charentes  Maritimes ont fait un beau travail pour les pèlerins.

Pas beaucoup de km pour ce 13 mai, nous prenons les chemins et comme souvent impraticables avec des vélos. Nous passerons la nuit à Saintes dans le refuge des pèlerins à coté de l'église St  Eutrope. le refuge contient 6 places et depuis que nous sommes partis, nous rencontrons pour la 1ere fois  des pèlerins. L'hospitalière gentille nous remet une liste de refuges pour la suite du parcours. Ma sœur et sa famille nous rejoint pour passer une soirée dans un restaurant  et visiter la ville.

Saintes est une ville animée datant de l'époque romaine. Les ruines romaines sont encore visibles dans la ville, le point fort étant l'arène un amphithéâtre ancien à l'ouest de la ville dans un endroit attrayant et boisé.

L'Arc de Germanicus à l'Est de la rivière Charente, qui traverse la ville, est à côté du musée archéologique. L'Arc de Germanicus est un arc de triomphe et a été construit à l'entrée d'un pont traversant le fleuve Charente. Lorsque le pont a été démoli l’Arc a été déplacé de sa position actuelle.

Saintes a également une 'vieille ville' attrayant avec quelques belles maisons médiévales, rues étroites, et il y a aussi des églises qui valent la peine à visiter - l'Abbaye aux Dames et de la Basilique de St Eutrope en particulier. La basilique de St Eutrope est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO dans le cadre du pèlerinage de Saintes-Jacques de Compostelle. Sa crypte est particulièrement intéressante à voir avec ses beaux chapiteaux sculptés avec des motifs floraux et végétaux.

Au cœur de la vieille ville est le Logis du Gouverneur, un imposant bâtiment du 12ème siècle. Toujours dans la vieille ville est la cathédrale Saint-Pierre avec son magnifique dôme en cuivre. Dans la Place des Récoltes il y a quelques parties des remparts du 3ème siècle.

En raison de son patrimoine gallo-romain, médiéval et classique, Saintes est répertorié 'Ville d'Art et d'Histoire'.