Mansilla de Las Mulas - Santa Calina

Place Mayor
Place Mayor

3 juin. 3ème jour que nous sommes revenues sur le camino, nous n'avons pas le même enthousiasme de l'année dernière. Nous sommes à mi chemin et nous n'avons pas tous ces amis qui partageaient avec nous leurs sentiments de la journée. Nous sommes pourtant motivées et c'est le cœur remonté que nous nous engageons sur la voie qui suit la nationale, beaucoup de voitures et camions nous accompagnent. Partir de bonne heure nous fait découvrir le levé du soleil, aujourd'hui ce sera une belle journée. Nous approchons de Léon en passant dans les faubourgs pas vraiment beaux, des constructions industrielles, je décide de ne pas me fier au balisage et de suivre le centre ville. Bonne pioche, nous passons dans des lieux plus agréables et arrivons à la cathédrale beaucoup plus vite. Arrivées à 11 h, nous avons l'après midi pour visiter LéonEtape de 18 km.

La cathédrale Santa Maria de León. Elle est dédiée à Sainte Marie de la Regla. Elle est familièrement surnommée Pulchra leonina.  Édifiée à un endroit stratégique de la ville, la cathédrale est un chef-d'œuvre des débuts du gothique espagnol. Construite pour le gros œuvre entre le milieu du XIIIe siècle et la fin du XIVe siècle, cet édifice gothique très homogène est la seule cathédrale d'Espagne à avoir adopté le goût français pour des nefs hautes et élancées largement éclairées.

Dans l'après midi, nous repartons, nous passons sur un magnifique pont où la rivière Bernesga  chantonne au dessous.

Le Monastère Saint Marc de León, ou Hostal San Marcos de León ou encore Convent de San Marcos de León  fut précédé d'un hôpital très simple, bâti au Xe siècle par doña Sancha, épouse de Ferdinand  1er de Castille  , pour recevoir les pauvres du Christ. Il en reste encore un bâtiment aux balcons de fer forgé, visible à côté de l'église. Aujourd'hui, c'est un hôtel de luxe, et un musée qui vaut le détour.

Nous ne restons pas à Leon, aprés l'avoir visitée, nous préférons sortir de la ville et nous diriger  sur le village La Virgen Del Camino. Nous sommes toujours en banlieue. Nous arrivons à l'albergue D. Antonio Y Dna Cinia 40 lits, refuge neuf, spacieux et propre, Coin cuisine.

Nous faisons la connaissance d'un couple de Français d'Orléans. La femme est mal voyante, et si son mari ne nous l'avait pas dit, à part sa démarche  un peu hésitante, nous ne l'aurions pas deviné. Ils sont heureux de discuter avec nous. Ils sont partis depuis St Jean.  Avec le handicap de la dame, ils cheminent lentement, ils espèrent faire le chemin jusqu'à Santiago. Leon - la Virgen 8 km

Leon
Leon

Vendredi 4 juin, nous partons à 6h, nous empruntons la voie qui longe la N 120. Un spectacle de voitures, camions et des escortes de militaires tout au long du parcours, impossible de méditer dans cette ambiance. Aujourd'hui n'est pas mon jour,  j'ai mal au dos depuis notre départ ce matin, nous décidons d'aller au plus court et poser notre sac à Hospital d'Orbigo. Nous arrivons à L'albergue San Miguel 40 lits, coin cuisine, bien tenu. Je décide de me coucher pour me reposer et faire passer mon mal. Nous retrouvons notre couple de Français arrivés un peu plus tard, nous prendrons le repas  du soir ensemble dans le jardin du refuge, il fait un temps magnifique 35 degré.La petite ville est en travaux, et le magnifique pont (Puente del Paso Honroso)passage de l'honneur)ne peuttre visitéEtape de 24 km.

Samedi 5 juin nous partons tôt 6h. Après une bonne nuit mon dos ne me fait pas mal. Nous reprenons le chemin pour nous diriger sur Astorga. Le sentier est vallonné mais beaucoup plus charmant que le veille. Nous sommes dans les Monts de Léon. Après une matinée de marche nous arrivons dans la ville chargée d'histoire et de monuments. l'hôtel de ville avec son horloge,  où 2 personnages tournent à chaque 1/4 d'heure, sa place,  l'église Saint Bartolomé. La cathédrale et son musée, opeut y admirer quelques 553 œuvres, dont certaines possèdent une incalculable valeur artistique. Le Palais Episcopal de Gaudi.

Après 2 h de visite nous continuons notre parcours. Nous passons dans un tout petit village,  Murias de Rechivaldo, arrivées devant le seul bar/restaurant, Pavarotti nous accueille avec sa voix unique. Nous  nous arrêtons pour déguster une tortilla et une Miguel. Nous retrouvons notre couple d' Orléans, ils passent la nuit dans cet endroit. Nous leur disons au revoir car nous ne les reverrons pas. Bonne dégustation à Las Aguedas, nous repartons sous un soleil de plomb, retrouver le camino de landes et forêts de chênes, genets fleuris qui accompagnent jusqu'à Santa Catalina de Somoza. Grâce au chemin de St Jacques et de tous les pèlerins, nous sentons que tous ces petits villages traversés renaissent d'une mort qui semblait inévitable. Nous arrivons à destination au refuge San Blas, 20 lits. Il n'y a pas de cuisine et pas d' épicerie dans ce village de 60 habitants mais un restaurant/bar. Village  Santa Calina. C'est dans ce refuge que nous rencontrons 2 dames de 70 ans venues continuer le chemin qu'elles ont laissé en s'arrêtant à Léon l'année 2009. Elles sont vaillantes et marchent vite, elles veulent arriver tôt à Santiago.  Etape de  26 km