Saint Jacques de Compostelle
Saint Jacques de Compostelle

Saint Jacques de Compostelle

Nous reprenons le chemin inverse avec une pointe de nostalgie. Notre bus est à 13h45. L'albergue n'ouvre qu'à 13 h, nous y allonspour recevoir le certificat de notre passage au Cap Fisterra.   

Départ à 13h45, il y a 3h de route pour rejoindre Santiago qui se trouve à 90 km. Nous longeons la côte et découvrons un magnifique panorama. Enfin, nous avons terminé notre camino. Nous arrivons à St Jacques de Compostelle à 17h.  Trop de monde à la cathédrale,  nous décidons d'aller à l'albergue qui se trouve à 3km. 

 Dimanche 20 juin, le réveil a sonné plus tard que les autres jours. Aujourd'hui nous ne sommes pas pressées.  Nous quittons le refuge à 9h et nous nous dirigeons vers le centre. Nous entrons dans la cathédrale ou une messe est célébrée, nous restons car depuis que  nous sommes arrivées nous n'avons pas pu assister à un office. Un prêtre chante magnifiquement l'office en Espagnole. Par la suite on nous explique que la messe du midi sera dite dehors à l'intention des pèlerins handicapés. Une foule immense attend cet évènement, nous décidons d'aller visiter une autre église une messe y est consacrée. C'est l'année Jacquaire alors les festivités religieuses se font pratiquement tous les jours.  

Nous retournons à la cathédrale pour visiter les lieux. 14h une messe est célébrée par l'évêque. Quel privilège que nous avons. Pour la troisième fois nous voyons tourner au dessus de toutes les têtes ce magnifique encensoir "botafumeiro"à la fin de l'office.

 Le Botafumeiro est un encensoir datant du dix-neuvième siècle qui est accroché par une corde sous le transept  à la cathédrale.
Cet encensoir est né de la nécessité de parfumer et de désinfecter la cathédrale car, avec tous les pèlerins qui arrivaient ici après un long et difficile voyage, l'odeur dans la cathédrale était insupportable. A cette époque, les pèlerins étaient autorisés à dormir à l'intérieur de l'édifice pour se protéger contre le froid et la pluie. Le Botafumeiro mesure environ un mètres et demi de haut. 

Nous rattrapons le manque d'offices que nous n'avons pas pu faire, les églises souvent  fermées. 15 h arrive vite, nous mangeons dans une brasserie, tortilla et bière.  Nous passons le reste de la journée à visiter la ville. 

Lundi 21 juin, nous quittons l'albergue vers 9h pour assister à la messe des pèlerins à midi. Nous avons le temps de flâner dans les ruelles de Santiago et de siroter un café. Une demie heure avant la célébration, la foule se rue pour trouver une place dans l'église. Une chorale  chante,magnifique sonorité, est- ce tout cela qui nous met dans une joie euphorique. Nous prenons le temps de visiter la cathédrale, demain nous reprenons la voie du retour, alors nous voulons garder un souvenir inoubliable de ce lieu. Nous visitons l'église St Miguel, St Martin.

Les adieux sont toujours tristes, c'est vrai pour nous. Nous avons tellement bien vécu ce camino que nous avons du mal à le quitter. Nous avons rencontré des personnes si gentilles tant sur le premier chemin de  St Jean Pied de Porc/Sahagun que sur Sahagun/le Cap Fisterra. Nous repartons avec l'espoir de faire un autre chemin qui nous mènera vers des rencontres aussi enrichissantes.

Nous prenons le train pour 13h de rail. C'est long mais nous contemplons le paysage, le train fait beaucoup d'arrêts ce qui nous permet de nous délasser les jambes en sortant sur le quai.

Cliquer sur la 1ère photo et faire défiler

Video de l'enscensoir, mettre le son