Le Cap Fisterra.  Etapes Negreira- Olveiroa.

Joli petit pont
Joli petit pont

Nous sommes une année jacquaire et beaucoup de monde se sont rassemblés pour fêter ce jubilé. Pèlerins, mais aussi beaucoup de touristes. Des policiers  surveillent  les entrées  de la cathédrale. Je suis impressionnée de voir tous ces militaires. En  2008, nous pouvions entrer sans difficulté,  il n'y avait pas toutes ces attentes dues à la foule. Nous partons tôt pour le Cap. Il est 6 h. Nous prenons le centre ville puis la place Obradoiro nous descendons la ruelle qui démarre entre l'a yuntamiento et le Parador "hôpital du xv siècle devenu un grand hôtel". Il fait frais mais le chemin s'annonce agréable.  Nous laissons derrière nous, la ville de Santiago et son église. Nous traversons des forêts d'eucalyptus, des hameaux. L'ambiance change, les maisons sont plus cossues, la mer n'est pas loin . Nous pensons être seules mais très vite, nous sommes rattrapées par des pèlerins qui font le même chemin que nous. Nous traversons de beaux villages, il y a aussi des horeros d'un autre style. Il fait soleil, il est 13h30 lorsque nous arrivons au refuge de Negreira qui se trouve à la sortie de la ville à 1 km 500, 22 lits.    Etape de 25 km.

6h du matin
6h du matin

Nous partons à 6h pour ce samedi 19 juin. Aujourd'hui l'étape est plus longue, 33km. Nous commençons par des beaux sentiers mais très vite, arrive la route qui va durer jusqu'à la prochaine étape.

Pas de villages autour de nous, quelques fermes éparpillée.  Nous arrivons à   Olveiroa vers 15h30. Le village   est un hameau Galicien qui n'a pas de richesse.   Le refuge comporte 34 places. Nous sommes logées à l' extérieur de  l'albergue,  un petit bâtiment avec 6 lits.

Nous prenons    les 2 lits du rez de chaussée, erreur, les toilettes et douches sont à proximité et les    randonneurs qui dorment dans la cuisine viennent souvent et claquent les portes  toute la nuit a été  un aller et retour.   Certains pèlerins si on peut les appeler ainsi, vivent pour eux même et ne se préoccupent pas du monde qui les entoure. Nous l'avons constaté de temps en temps sur le camino. Dans ce village il n'y a pas d'épicerie mais un bar qui   fait    repas  et     un restaurant   nous    décidons de nous offrir un bon repas, nous allons chez Pias très bonne cuisine.  

Etape de 33 km.