La Bastide Puylaurent, 23 km.

 Je respirai longuement. Il était délicieux d’arriver, après si longtemps sur un théâtre de quelque charme pour le cœur humain. J’avoue aimer une forme précise là où mes regards se posent et si les paysages se vendaient comme les images de mon enfance, un penny en noir, et quatre sous en couleur, je donnerais bien quatre sous chaque jour de ma vie. R-L STEVENSON

le repas a été à la mesure de l'accueil. Belle soirée avec tous ces randonneurs qui narrent leurs aventures en parcourant les sentiers 70.  Nous partons à 6h30 ce vendredi 13 août. La brume s'évapore au fur et à mesure des km. Nous sommes surpris de ne pas rencontrer des animaux sauvages dans ces heures si matinales. Pourtant on nous assure que les forêts  sont habitées par des créatures à poils et à plumes. Aprés 12 km de montée raide, de forêts de pin, nous arrivons à proximité du château en ruine de Luc. Construit avant le XIIème siècle sur un emplacement celtique, il fut l'un des plus importants de la région. L'architecture en "opus spicatum" (épi de blé) est remarquable. Agrandi au fil des alliances, il garde,  malgré sa dégradation actuelle, les signes imposants d'une forteresse militaire. Gardien du chemin de la Régordane le château de Luc était un point stratégique entre les 2 provinces du Gévaudan et du Vivarais.  

Photosprisent, nous partons s vers le village pet  trouver un bar. Le bistrot se trouve en dehors du bourg à un km. Pour boire un café nous faisons le détour. Nous sommes inquiets car pour trouver le lieu nous avons beaucoup descendu. La tenancière nous explique qu'en prenant la route nous trouverons facilement le Gr. Nous sommes sur la D154 passons le Pont au dessus de l'Allier. La rivière marque la limite entre la Lozère et L'Ardèche.

Nous traversons le village de Laveyrune puis quittons la départementale et arrivons à Rogleton. A cet endroit nous pouvons nous diriger sur une variante vers Notre -Dame-des-Neiges. Nous prenons un sentier sinueux qui monte au Coulet de Pecoyol. Nous changeons de Gr pour emprunter le G7  puis le Gr 7-72 qui passe à la Felgère et arrivons à Notre Dame des Neiges. L'Abbaye de Notre-Dame des Neiges est une abbaye de moines cisterciens-trappistes située à Saint-Laurent-les-Bains en Ardèche, fondée en 1850. Charles de Foucault y a séjourné  en 1880 et 1900/1901 .

J'arrivais maintenant à peu de distance de mon étrange destination, la Trappe de Notre Dame des Neiges. L'horizon, vers le sud se dégageait  et, s'enhardissant à chaque pas, la route gagne un bois de pins gris, avec une  Vierge blanche au coin. Je bifurquais à gauche et poursuivis ma route vers cet asile de silence. A peine avais-je fais queques pas que le vent m'apporta le tintement d'une cloche. (Journal de route des Cevennes) R-L Stevenson.

Nous visitons  les lieux, et allons au bar de la boutique déguster une bière faite par les moines. Il faut repartir après un moment de détente. Nous prenons la direction de la Bastide Puylaurent. Descente vers la ville environ 3 km.  Il nous faut traverser le bourg pour trouver le gîte qui est en fait un hôtel. L'accueil  en entrant dans l'établissement est à la hauteur de ce que nous découvrons. Sale, mauvaise odeur, et pour couronner le tout, la chambre se trouve dans un foutoir indescriptible. La cuisine est à pleurer. Il faut tout nettoyer avant de commencer à s'en servir. Il s'agit du Club Nature Loisirs. Nous ne visitons pas la Bastide faute de temps. Les courses sont à faire  pour le lendemain. l'itinéraire passe parfois dans des endroits où il n'y a pas de ravitaillement, c'est le cas pour le prochain parcours.